Au Garot

Chaque année qui passe nous rapproche de 2025, cette année qui est pour les gazdeshisteurs ce que l’année 0 devait être pour les premiers chrétiens.

Et qui pourtant ne semble pas inquiéter plus que ça les élus, restaurateurs particuliers… qui vont tous, oui tous (nous simples quidam compris), avoir l’obligation de trier leurs déchets organiques à la source dans maintenant 6 ans. Trier à la source ça veut dire aussi que les collectivités procurent à leurs administrés des voies d’évacuation vers le compostage ou la méthanisation.

Dores et déjà, depuis 2 ans, on devient un « gros » émetteurs à partir de 10 tonnes de déchet organique produit par an (on en était à 12 fois plus il y a 10 ans). Les moyennes surfaces, les grands restaurants, quelques EHPAD… sont concernés. Quelques activistes font appel à des services comme la Tricyclerie à Nantes, ou Label Verte à Angers pour composter en pied d’immeuble, d’autres compostent dans leur cour d’école… Les (très) gros émetteurs sont déjà collectés et connectés à des filières d’évacuation. Entre les deux, pas grand chose hors de Paris (ou des pure players comme Moulinot et Love Your Waste imaginent des solutions efficaces). Et donc un joli marché à fort potentiel mais encore désorganisé, donc des opportunités. Ce qui est encore aujourd’hui une démarche essentiellement de communication va devenir une règle dans pas si longtemps que ça (une mandature municipale en fait).

Comme dans l’énergie, comme dans tout ce qui touche l’environnement, mieux vaut d’abord réduire avant de mieux utiliser. Et alors figurez vous que coup de bol… c’est en Mayenne que tout a démarré. Enfin, pour être tout à fait précis, c’est au député de la Mayenne, Guillaume Garot, que l’on doit un rapport qui fait autorité et qu’il faut lire pour comprendre l’ampleur du gaspillage alimentaire (grosso modo, une famille de 4 personnes « jette » chaque année le poids de son chef de famille, si l’on prend comme base 20kg de gaspillage alimentaire par an et par personne ; et même 140kg par an et par personne si l’on considère l’ensemble de la chaîne alimentaire) et les mesure à prendre pour le limiter. A lire sur rapport-gaspillage-alimentaire_cle0ea927.pdf | Alim’agriagriculture.gouv.fr/file/rapport-gaspillage-alimentairecle0ea927pdf et à méditer avant de faire ses courses pour le réveillon !

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s